Une personne gérant une voiture connectée depuis son téléphone

Voitures, flottes et véhicules connectés : ce qu’il faut savoir

Publie le 4 mars 2022 dans Constructeurs automobiles (OEM) par Geotab |  5 minutes de lecture


L’appareil intelligent qui a le plus changé la donne ces dernières années n’est ni un téléphone, ni une montre… C’est votre voiture.

L’appareil intelligent qui a le plus changé la donne ces dernières années n’est ni un téléphone, ni une montre… C’est votre voiture. Partout dans le monde, des entreprises, des gouvernements et des particuliers équipent leurs véhicules d'une connexion Internet, et les principaux constructeurs automobiles intègrent des dispositifs télématiques dans leurs modèles les plus récents.

Qu’est-ce qu’une « voiture connectée » ?

Une voiture connectée est un véhicule équipé d’une technologie mobile, et donc « connecté » à Internet.

On utilise également la télématique pour connecter les voitures, au moyen d’un petit boîtier qui se branche sur le véhicule, ou par le biais de la technologie embarquée. L’appareil télématique agit comme un hub de l’Internet des objets (IoT) qui envoie les données du véhicule sur un service cloud, où elles peuvent être traitées et consultées par le propriétaire du véhicule ou le gestionnaire de la flotte.

Types de connectivité dans les voitures

Les capacités des voitures connectées peuvent être regroupées en plusieurs catégories (article en anglais) :

  • Télématique : suivi de la localisation et de l’activité du véhicule, comportement du conducteur, diagnostic de l’état de santé du moteur et de la batterie du VE. Permet aux organisations de voir les performances d’une grande flotte à partir d’une seule plateforme en ligne.
  • Véhicule-à-Tout (V2X) : interaction avec tout objet se trouvant à proximité du véhicule. Cette communication peut être de type Véhicule-à-Véhicule (V2V), Véhicule-à-Piéton (V2P), Véhicule-à-Réseau (V2N) ou Véhicule-à-Infrastructure (V2I).
  • Système d’infodivertissement embarqué : interaction avec les occupants du véhicule. Comprend des systèmes de divertissement audio et vidéo, ainsi que de navigation.

Quelle est la différence entre les voitures connectées et les véhicules autonomes ?

Une voiture connectée fait référence à sa connectivité Internet, tandis qu’un véhicule autonome contrôle son propre mouvement, sans intervention du conducteur. Un véhicule entièrement automatisé ou un véhicule à conduite autonome doté d'une intelligence artificielle (IA) ne nécessite aucune intervention du conducteur pour se rendre à destination.

 

Les véhicules hautement automatisés doivent encore faire l’objet d’années de tests, avant d’être largement disponibles pour un usage public. Toutefois, de nombreux conducteurs peuvent bénéficier dès aujourd’hui de la connectivité et d’une automatisation basique pour les aider dans des manœuvres comme les créneaux, ou avec le régulateur de vitesse adaptatif.

Brève historique des voitures connectées

breve historique des voitures connectées

 

1980 : La voiture connectée voit le jour en Formule 1, lorsque le premier ordinateur de bord est intégré aux voitures de course de l’équipe BMW. 

 

1996 : C’est General Motors qui rend disponible au public la première voiture connectée, en équipant certains de ses modèles d’une fonction d’appel d’urgence. Le véhicule pouvait enregistrer un accident et appeler automatiquement les services d’urgences les plus proches. 

 

2000 : Les signaux GPS, auparavant réservés aux militaires, sont mis à la disposition des entreprises et des particuliers par le président américain Bill Clinton, faisant ainsi avancer les systèmes de navigation.

 

2001 : Les diagnostics à distance sont installés pour la première fois dans les véhicules. Ils permettent aux constructeurs automobiles et aux propriétaires de flottes d’analyser le fonctionnement du système et d’identifier les problèmes plus rapidement. Certains véhicules bénéficient désormais de l’intelligence prédictive, qui permet aux gestionnaires de flotte de mieux organiser et entretenir leurs véhicules.

 

2008 : La première voiture équipée d’une borne Wi-Fi est commercialisée, suivie de peu par des applications pour smartphone lui étant destinées, avec des fonctionnalités telles que le verrouillage et le déverrouillage des portes.

 

2014 : Audi et General Motors déploient en masse des points d’accès 4G LTE.

 

2016 : Toyota devient le premier constructeur à présenter des voitures équipées de V2X, vendues seulement au Japon.

 

2017 : Un fabricant européen annonce le déploiement de la technologie V2X.

 

2020 : 30 millions de nouveaux véhicules connectés sont vendus.

 

2021 : L’Allemagne endosse un rôle de premier plan et publie une loi sur la conduite autonome. 

 

D’ici 2025 : Un véhicule sur deux circulant sur les routes de l’UE et des États-Unis devrait être connecté. 

 

D’ici 2050 : Dans un scénario optimiste, la banque LBBW prévoit que la part des véhicules nouvellement immatriculés dotés d’un pilote automatique passera de 2,4 % en 2020 à 70 % en 2050.

Quel avenir pour les voitures connectées ?

La Société des constructeurs et distributeurs automobiles, SMMT, prévoit que toutes les voitures neuves vendues au Royaume-Uni seront connectées d’ici 2026. Même si elles ne seront pas encore autonomes d’ici là, ces voitures connectées seront des appareils mobiles de l’IoT qui détecteront leur environnement et communiqueront avec des plateformes basées sur le cloud. 

 

5G et IoT

L’arrivée de la 5G promet d’améliorer la vitesse et la fiabilité de la connexion Internet mobile. À son maximum, la 5G fonctionne 100 fois plus vite que la 4G, et présente un temps de latence extrêmement bref. Cela signifie que les appareils 5G peuvent télécharger et envoyer de grandes quantités de données en une fraction du temps qu’il faudrait en 4G.

 

Les voitures connectées génèrent des millions de points de données chaque jour, qui peuvent être transférés plus rapidement que jamais grâce à la 5G. Le suivi en direct deviendra encore plus précis, ce qui améliorera certaines solutions comme les systèmes avancés d’aide à la conduite, qui aident les conducteurs à éviter les collisions.

 

Une plus grande sécurité routière

La communication V2X a le potentiel d’améliorer considérablement la sécurité routière. Ceci est un énorme avantage, car selon le département des Transports britanniques, 26 610 personnes ont été tuées ou gravement blessées sur les routes d’outre-Manche au cours de l’année se terminant en juin 2018. Cependant, avant que le V2X basé sur le réseau mobile ne permette une conduite plus sûre, il faudra considérablement améliorer la couverture des routes.Un écosystème V2X cellulaire entièrement fonctionnel nécessite non seulement le déploiement généralisé d’unités en bord de route et embarquées pour prendre en charge la communication directe, mais aussi d’une bonne connexion mobile sur les routes pour la communication V2N.

 

Télématique OEM

Une tendance se dessine (article en anglais) parmi les principaux constructeurs automobiles (OEM) qui intègrent des boîtiers télématiques directement dans leurs nouveaux modèles de véhicules. Ces appareils peuvent traiter les informations du constructeur du véhicule et ses données télématiques une fois que le consommateur a donné son accord. Ces données peuvent ensuite être intégrées à une plateforme de gestion de flotte en ligne qui standardise l’expérience de l’utilisateur et permet ainsi aux propriétaires de flottes de voir toutes les informations sur les véhicules dans un seul endroit, malgré les différents types de véhicules et de connexions.

Quels sont les avantages des véhicules connectés ?

Une fois les véhicules connectés, les données complexes du système GPS et de diagnostic embarqué (OBD) peuvent être traitées et présentées sur une plateforme de gestion de flotte en ligne. Les gestionnaires de flotte peuvent utiliser ces informations pour prendre d’importantes décisions, mesurer leur efficacité et comparer leurs performances avec celles de flottes similaires.

Voici quelques façons dont les flottes peuvent bénéficier de véhicules connectés :

  • Productivité : En suivant les facteurs qui influencent la productivité de la flotte, tels que le temps de marche au ralenti ou de conduite, les arrêts clients ou les lieux d'allumage.
  • Sécurité : En détectant les comportements de conduite à risque, tels que les freinages brusques, les excès de vitesse ou les virages serrés ; en mettant en place un système d'accompagnement ou d’assistance avancée du conducteur, ou en installant des solutions dash-cam (en anglais) pour accroître la visibilité des activités sur la route.
  • Maintenance :  En accédant aux données d’entretien du véhicule et en utilisant une plateforme de gestion de flotte connectée pour mettre en place une maintenance prédictive, afin de minimiser le risque de panne inattendue et potentiellement dangereuse des véhicules.
  • Durabilité : En obtenant des données précises sur la consommation de carburant et les activités inefficaces, comme la marche au ralenti. Les flottes composées de VE, ou d’un mélange de VE et de véhicules conventionnels, peuvent surveiller les niveaux de charge, l’autonomie et la dégradation des batteries.

Comment les véhicules connectés transforment le secteur des flottes

Aujourd’hui, les capacités de suivi des actifs vont bien au-delà de la localisation. Les gestionnaires de flotte connectées peuvent facilement visualiser et surveiller diverses variables, telles que le comportement du conducteur, la consommation de carburant, les freinages brusques et l’état du moteur. Ces informations peuvent être utilisées pour élaborer des plans complets visant à améliorer entre autres la sécurité, la productivité et la durabilité de la flotte. Consultez notre page de solutions pour en savoir plus sur la façon dont les solutions de Geotab pour les véhicules connectés peuvent s’appliquer à n’importe quel type de véhicule et à n’importe quelle taille et composition de flotte, et vous permettre d’en faire plus avec vos données.


Avez-vous aimé cet article ? Faites le nous savoir !


Avertissement

Les articles de blog de Geotab sont destinés à fournir des informations et à encourager la discussion sur des sujets d'intérêt pour la communauté télématique dans son ensemble. Geotab ne fournit pas de conseils techniques, professionnels ou juridiques via ces articles de blog. Bien que tous les efforts aient été faits pour garantir que les informations contenues dans cet article de blog sont exactes et opportunes, des erreurs et des omissions peuvent survenir, et les informations présentées ici peuvent devenir obsolètes avec le temps.

Abonnez-vous au blog Geotab

Inscrivez-vous à notre blog pour en savoir plus sur les dernières nouveautés et recevoir des conseils pour une parfaite gestion de flotte. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.