Comment Geotab protège vos données grâce à la sauvegarde et à la récupération ?

Publie le 28 février 2020 dans Big Data par Ben Snaidero


Découvrez pourquoi la sauvegarde et la récupération des bases de données (BDD) sont essentielles pour se protéger efficacement contre les défaillances matérielles, les bugs logiciels et les erreurs des utilisateurs.

La sauvegarde et la récupération des bases de données (BDD) sont essentielles pour se protéger efficacement contre les défaillances matérielles, les bugs logiciels et les erreurs des utilisateurs.

La sécurité, les performances et l'évolutivité sont des concepts primordiaux lorsqu'il s'agit de télématique et de gestion de BDD. Une tâche importante de la gestion des bases de données est la sauvegarde et la récupération. Une bonne procédure de sauvegarde et de récupération est un élément essentiel de toute bonne politique de cybersécurité, car elle permet de restaurer votre base de données dans un état cohérent après un problème.

Types de problèmes potentiels liés aux bases de données

La sauvegarde et la récupération peuvent vous protéger contre trois problèmes principaux : la défaillance matérielle, le bug logiciel et l'erreur de l'utilisateur.

1. Défaillance du matériel
Bien que tout type de défaillance matérielle puisse avoir un impact sur votre capacité à accéder aux données, deux d’entre elles peuvent entraîner une perte de ces dernières:

  • La défaillance du stockage ou du disque dur qui peut survenir lorsqu'un disque dur atteint la fin de sa durée de vie, ou présente un défaut ou une imperfection physique. Les disques durs sont faciles à endommager et peuvent être compromis si un ordinateur est heurté.
  • La perte de puissance dans le cadre d'une panne de courant. Les données résidant en mémoire peuvent être perdues avant de pouvoir être écrites sur le disque. Si la panne est causée par une surtension, d'autres parties du matériel peuvent être endommagées au cours du processus.

2. Bug du logiciel
Les bugs logiciels peuvent provenir de logiciels malveillants ou de virus. Un problème de compatibilité peut interférer avec la manière dont vos données sont communiquées à la BDD, entraînant des erreurs de saisie ou des entrées erronées. Parfois, les données elles-mêmes sont correctes, mais l'erreur entraîne un affichage défaillant lorsque vous essayez de les récupérer.
Les logiciels malveillants et les virus constituent le type d'erreur logicielle le plus dangereux. Les programmes hostiles peuvent causer de nombreux problèmes avec les données, notamment en les volant, en les effaçant ou en les bloquant en demandant une rançon pour les déverrouiller.

3. Erreur de l'utilisateur
L'erreur de l'utilisateur est la plus difficile à éviter. Même l'employé le plus expérimenté et le plus avisé risque d’effacer par inadvertance des données ou même une base de données entière. Le personnel d'assistance, les développeurs ou même l'administrateur de la base de données peuvent accidentellement supprimer des répertoires entiers. Quelqu'un pourrait également effectuer une simple modification de la base de données pour contourner un bug du logiciel et penser qu'il met à jour un seul enregistrement et, par erreur, une table entière. Aucune entreprise, quelle que soit sa taille ou ses compétences technologiques, n'est à l'abri d'une erreur de l'utilisateur.

Types de sauvegardes des bases de données

De toute évidence, il est extrêmement important de mettre en place une procédure de sauvegarde et de récupération. Il est également essentiel de tester cette procédure pour s'assurer que vous pouvez vous remettre d’une défaillance avec des pertes minimales.
Quelle que soit la plate-forme de base de données en question, il existe deux principaux types de sauvegardes.

  • Les sauvegardes hors ligne sont effectuées lorsque le serveur qui héberge la base de données est déconnecté. À ce moment, tous les fichiers du serveur sont sauvegardés.
  • Les sauvegardes en ligne sont un peu plus spécifiques aux BDD et sont généralement effectuées sur des plateformes plus importantes. Les bases de données dotées de ce type de système utilisent un mécanisme d'enregistrement qui sauvegarde périodiquement les transactions de la BDD à des intervalles prédéfinis.

Chez Geotab, nous utilisons des sauvegardes des journaux de transactions ainsi que du serveur. Cela permet aux ingénieurs de restaurer une BDD MyGeotab à tout moment.

La sauvegarde et la récupération protègent contre les défaillances

La récupération ponctuelle offre la meilleure protection contre les erreurs des logiciels et des utilisateurs. Nous pouvons facilement restaurer la base de données MyGeotab juste avant que l'erreur ne se produise et il n'y aura ainsi aucune perte de données télématiques.

Le processus de récupération après une défaillance matérielle est quant à lui plus compliqué. Les serveurs sur lesquels tournent MyGeotab sont redondants ce qui divise d'autant toute probabilité de défaillance. Dans les rares cas où nous rencontrons une défaillance matérielle, les données peuvent être restaurées à l'aide de sauvegardes. Comme elles sont retirées du serveur toutes les 10 minutes, les utilisateurs perdent au maximum 10 minutes de données.

Heureusement, cette fenêtre n'est pas vraiment perdue. En effet, les serveurs Geotab Gateway, qui gèrent le flux de données entre le véhicule et la BDD MyGeotab, stockent ces dernières pendant deux mois au maximum. Lorsqu'une restauration est effectuée, la passerelle envoie les 10 minutes de données manquantes à la BDD et crée une récupération complète.

Ces garanties aident les clients à conserver l'accès à leurs données télématiques et à continuer à optimiser les performances de leur flotte.


Avez-vous aimé cet article ? Faites le nous savoir !


Avertissement

Les articles de blog de Geotab sont destinés à fournir des informations et à encourager la discussion sur des sujets d'intérêt pour la communauté télématique dans son ensemble. Geotab ne fournit pas de conseils techniques, professionnels ou juridiques via ces articles de blog. Bien que tous les efforts aient été faits pour garantir que les informations contenues dans cet article de blog sont exactes et opportunes, des erreurs et des omissions peuvent survenir, et les informations présentées ici peuvent devenir obsolètes avec le temps.