Skip to main content

Image de la recharge d'une voiture électrique

Évolution de la flotte : l’innovation au service de l’électrification

Dernière mise à jour le 18 juillet 2022 dans Véhicules électriques et durabilité par Geotab Team |  6 minutes de lecture


Les VE ont beaucoup évolué en peu de temps et ne sont plus limités aux petits véhicules de tourisme à l’autonomie limitée.

L’adoption des véhicules électriques a augmenté de manière exponentielle au cours des cinq dernières années. Même en pleine pandémie de COVID-19, lorsque les ventes mondiales de voitures de particuliers ont chuté de 16 % en 2020, les ventes de véhicules électriques ont augmenté de 41 % (en anglais). Selon un récent rapport de BloombergNEF (en anglais) : « Il y a aujourd’hui 12 millions de VE de particuliers, un million de VE professionnels et plus de 260 millions de véhicules électriques à deux ou trois roues sur la route dans le monde. » Avec la mise en œuvre de mesures gouvernementales visant à éliminer les émissions et l’importance accrue accordée à la lutte contre le changement climatique, nous pouvons nous attendre à ce que le nombre de VE en circulation continue d’augmenter, offrant ainsi aux entreprises un plus grand choix ainsi que la possibilité d’atteindre leurs objectifs en matière de développement durable.

Petite leçon d’histoire sur le véhicule électrique rechargeable

Alors que les voitures électriques étaient populaires au début du XXe siècle (en anglais), il a fallu attendre un siècle avant que la voiture électrique moderne ne fasse ses débuts. Certains lancements limités ont eu lieu dans les années 1990, comme la GM EV1, mais ce n’est que dix ans plus tard que le Roadster de Tesla, premier véhicule électrique à batterie (VEB), et la berline compacte F3DM de BYD, premier véhicule électrique hybride rechargeable (Plug-in Hybrid Electric Vehicle, PHEV), sont entrés sur le marché. Ces deux véhicules n’ont été produits qu’en petite série, mais ont servi à montrer de quoi étaient capables les « vrais véhicules électriques ». 

 

Au cours des années qui suivirent, les VE furent lentement adoptés, mais les limites en termes d’autonomie et le manque de diversité en matière de modèles expliquent que la croissance ait principalement concerné les particuliers. Le milieu des années 2010 a redéfini l’avenir des flottes, avec l’arrivée sur le marché de véhicules plus récents et plus robustes aux capacités d’autonomie accrues.  

Aujourd’hui, les véhicules électriques sont-ils prêts pour les applications de flotte ?

La plupart des VE actuellement utilisés par les flottes sont des véhicules légers et des véhicules de particuliers, à l’exception des bus de transit, notamment en Chine (en anglais). Ceci est principalement dû au fait que les modèles existants sont adaptés à leur utilisation. Les véhicules électriques à batterie les plus récents, comme la camionnette Fiat E-Ducato (en anglais), ont une autonomie avérée comprise entre 300 et 400 km, ce qui signifie qu’ils peuvent répondre à la majorité des besoins de conduite quotidienne avec une seule charge. Grâce aux améliorations apportées à la technologie de charge, ces VE peuvent être complètement chargés pendant la nuit pour une utilisation le lendemain. 

 

Le secteur qui connaît la plus forte croissance à l’heure actuelle est celui des véhicules légers et moyens, notamment dans des secteurs comme la livraison du dernier kilomètre (en anglais). Avec une forte utilisation et des itinéraires prévisibles sur de courtes distances, les VE semblent être une solution évidente. Les fourgonnettes de livraison entièrement électriques sont utilisées par certaines des plus grandes flottes commerciales du monde.

  • Amazon a commandé 100 000 (en anglais) camionnettes de livraison électriques à déployer entre 2021 et 2024.
  • L’expansion de la « flotte verte » (en anglais) de DHL s’inscrit dans le cadre de son objectif de mettre en place une logistique à zéro émission d’ici 2050.
  • UPS (en anglais) ajoutera 2 000 VE par an à sa flotte à partir de 2022

Ce ne sont là que quelques-unes des entreprises qui ont adopté l’électrification, et beaucoup d’autres se sont engagées à abandonner complètement les véhicules à moteur à combustion interne au cours de la prochaine décennie. Avec l’arrivée imminente de véhicules pick-up électriques comme le Ford F-150 Lightning (en anglais), ainsi que d’autres modèles de fourgonnettes ou de step vans comme le GM Brightdrop EV600 (en anglais), vous pouvez vous attendre à ce que davantage de flottes passent aux véhicules électriques.

 

Le dernier secteur à explorer est celui des poids lourds (en anglais). Dans l’ensemble, l’adoption des VE a été plus lente pour les poids lourds, et les niveaux de réussite différents selon les secteurs. À titre d’exemple, les livraisons longue distance n’en sont encore qu’aux premiers stades de l’électrification en raison des défis posés par la capacité de charge et l’autonomie. Cependant, même sur le marché du transport de poids lourds, plusieurs options de véhicules existent et sont actuellement utilisées pour le transport régional et les tracteurs de terminal. 

 

En outre, les bus électriques de transport en commun/scolaires (en anglais) ont fait des progrès considérables, et plus d’un demi-million de bus électriques (en anglais) sont actuellement en circulation. Même si le secteur des transports de poids lourds est actuellement en retard en termes d’adoption, il fait l’objet de mesures réglementaires, car il contribue fortement aux émissions de gaz à effet de serre.

Image d’un camion blanc sur la route

Quels sont les points forts de la réglementation que les flottes doivent connaître ? 

La lutte contre le changement climatique est une préoccupation de plus en plus importante à l’échelle mondiale et, par conséquent, les gouvernements mettent en œuvre diverses mesures dans le domaine des transports, allant des péages ou taxes supplémentaires à des interdictions totales de vente de véhicules à moteur à combustion interne ou encore à la création de zones à émission zéro (en anglais). Bien que toutes ces initiatives aient le même objectif, à savoir réduire les émissions de gaz à effet de serre, les méthodes et les échéances varient selon les pays, les régions et même les villes.

 

La restriction de la vente de véhicules à moteur à combustion interne est l’une des mesures les plus courantes que les gouvernements ont commencé à mettre en œuvre, mais il existe différentes approches pour la concrétiser. Par exemple, la Norvège va interdire la vente de nouvelles voitures, véhicules utilitaires légers et bus urbains qui possèdent un moteur à combustion interne d’ici 2025. Aux États-Unis, le président Joe Biden a annoncé (en anglais) un objectif de 50 % de parts de marché pour les véhicules électriques d’ici 2030. Cependant, plusieurs États ont adopté l’interdiction de la vente de voitures à combustion interne d’ici 2035. La Californie a voté une réglementation visant à éliminer progressivement les camions moyen et poids lourds à combustion interne, et plusieurs autres gouvernements ont fait part d’intentions similaires.

 

Une autre méthode pour encourager l’électrification consiste à limiter les endroits où les véhicules à combustion interne peuvent circuler. Ce sont en général les autorités locales qui s’en chargent et de nombreuses villes européennes disposent déjà de « zones à émissions faibles ou nulles » ou de « zones à émissions nulles », accessibles uniquement aux véhicules à émissions nulles. 

 

Alors que nous commençons à observer l’impact de ces premières mesures dans des pays leaders comme la Norvège, le Royaume-Uni et une grande partie de l’UE, il est probable qu’elles servent de modèles à d’autres pays. Pour les flottes qui veulent continuer à opérer dans ces régions, il est impératif qu’elles commencent à chercher comment incorporer les VE dès que possible et qu’elles comprennent les règles particulières des villes, régions et pays dans lesquelles elles opèrent.

Par où commencer la planification de l’électrification des flottes ?

Les délais peuvent varier, mais une chose est claire : les véhicules électriques arrivent rapidement et pour le long terme. Beaucoup d’éléments sont à prendre en compte pour l’ajout de véhicules électriques à votre flotte, et il est indispensable que les flottes commencent à explorer l’électrification. Il faut d’abord comprendre les grandes étapes de l’adoption des véhicules et choisir un partenaire solide pour accompagner le parcours complet d’électrification

Geotab offre l’assistance la plus complète en matière de véhicules électriques

Le soutien de Geotab dans le domaine des véhicules électriques se caractérise par une innovation continue, notamment par le doublement du nombre de véhicules électriques pris en charge en un peu plus d’un an, qui lui permet aujourd’hui de prendre en charge 200 modèles de véhicules électriques dans le monde (en anglais). La prise en charge des modèles de VE signifie que les flottes obtiennent les informations dont elles ont besoin pour gérer leurs véhicules avec succès, quels que soient les VE que la flotte décide d’acquérir. Grâce à cette prise en charge complète, les flottes peuvent surveiller en temps réel les données relatives à la charge des batteries, la consommation de carburant et d’énergie des VE, ainsi que l’historique complet des charges de leurs VE. Geotab propose également un certain nombre d’outils basés sur les données pour aider les flottes à mieux comprendre les VE et à électrifier leur flotte en toute confiance.

 

Outils complémentaires alimentés par le plus grand ensemble de données réelles sur les performances des VE : 

Pour en savoir plus sur les avantages de l’électrification de la flotte et pour commencer, téléchargez ce livre électronique gratuit : Le guide ultime sur l’électrification des flottes.        


Avez-vous aimé cet article ? Faites le nous savoir !


Avertissement

Les articles de blog de Geotab sont destinés à fournir des informations et à encourager la discussion sur des sujets d'intérêt pour la communauté télématique dans son ensemble. Geotab ne fournit pas de conseils techniques, professionnels ou juridiques via ces articles de blog. Bien que tous les efforts aient été faits pour garantir que les informations contenues dans cet article de blog sont exactes et opportunes, des erreurs et des omissions peuvent survenir, et les informations présentées ici peuvent devenir obsolètes avec le temps.

Abonnez-vous au blog Geotab

Inscrivez-vous à notre blog pour en savoir plus sur les dernières nouveautés et recevoir des conseils pour une parfaite gestion de flotte. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Autres articles qui pourraient vous intéresser

vehicules electriques qui chargent

S’appuyer sur la télématique pour électrifier sa flotte sans encombre

Face à une multitude d’incertitudes réglementaires, financières et opérationnelles, la télématique accompagne les gestionnaires de flottes dans la conversion de leur parc à l’électrique.

24 juin 2024

Personne qui est en train de brancher un véhicule électrique

La télématique embarquée, un outil indispensable pour appliquer sa politique RSE aux flottes

La volonté d’évoluer vers une mobilité durable pousse les entreprises à renforcer leur politique RSE.

3 avril 2024

Paris centre

Comment la télématique aide les transporteurs à se conformer aux nouvelles réglementations

Avec le déploiement des ZFE dans les grandes agglomérations françaises, la télématique se révèle être la solution idéale pour accompagner les entreprises de TRM à planifier de manière optimale leurs itinéraires, ainsi qu’à optimiser la gestion de leurs flottes.

31 janvier 2024

4x4electric vehicle rides a dirt road on epic electric adventure with Geotab

4x4electric dépasse 29 000 km dans leur aventure africaine

Geotab s’associe à 4x4electric pour démontrer que les VE sont capables d’effectuer des trajets titanesques

28 septembre 2023

View last rendered: 07/22/2024 07:27:30